Blog

Départ à la retraite – Un nouvel emploi du temps pour une nouvelle vie

Retraite-temps
Conseils QVT

Départ à la retraite – Un nouvel emploi du temps pour une nouvelle vie

Lorsque vous préparerez votre départ à la retraite, un des thèmes à aborder est l’évolution de votre manière d’occuper votre temps.

L’analyse transactionnelle parle de « la structuration du temps ». Elle correspond à un des besoins fondamentaux de l’être humain qui est le besoin de structure.

 

Il existe 6 façons de remplir ce besoin de structurer le temps :

  • le retrait : nous n’échangeons avec personne, nous sommes en contact avec nous même, ou distraits, « dans la lune ».
  • les rituels: nous échangeons quelques mots avec nos voisins, avec nos commerçants habituels, ou quand nous arrivons au bureau.
  • les passe-temps : ils sont plus longs et moins prévisibles et ils portent sur des thèmes convenus universels : la météo, la mode, les régimes, l’éducation. Chacun a ses favoris. Ce sont les conversations lors d’une soirée avec des inconnus ou au cours d’une réunion de travail quand elle n’est pas productive.
  • l’activité: c’est souvent le travail mais aussi les hobbies pratiqués sérieusement. Elle est caractérisée par l’engagement impersonnel, selon la fonction de chacun plutôt que selon ses caractéristiques personnelles, pour réaliser un objectif.
  • Les jeux psychologiques: là les choses se gâtent, après quelques échanges plus ou moins tendus, on aboutit à une fin désagréable, sans comprendre ce qui est arrivé.
  • L’intimité : c’est quand on est en confiance, quand nous n’avons pas le besoin de dissimuler, de donner le change. Cela n’est pas forcément dans la joie, cela peut être une discussion saine où les divergences peuvent pleinement s’exprimer, sans chercher à causer des dommages à l’autre. L’intimité peut aussi être vécu dans le chagrin, quand quelqu’un nous comprend, nous accepte totalement, sans chercher à résoudre notre problème.

 

Chacun utilise son temps à sa façon, ce qui est un plaisir pour l’un est une contrainte pour l’autre. L’un va avoir besoin de moments de solitude, et l’autre au contraire a besoin de discussions animées.

Exemples de questions dans le cadre d’un accompagnement au départ à la retraite 

  • Comment occupez-vous votre temps jusqu’à présent ?
  • Quelle place prend votre activité professionnelle ? Avez-vous des hobbies ?
  • Quelle importance accordez-vous aux rituels sociaux, aux échanges informels ?
  • Rencontrez-vous de manière répétée de situations plus tendues qui vous laissent un sentiment de malaise, voire débouchent sur un conflit ouvert ?
  • Avez-vous besoin de moments pour vous isoler ?
  • Avez-vous besoin de moments pour pouvoir échanger à cœur ouvert avec une personne de confiance ?
  • Et quand vous serez à la retraite, comment imaginez-vous occuper votre temps ? 
  • Quels sont les engagements dont vous allez être heureux de vous débarrassez ?
  • Quels sont ceux que vous regretterez mais qui seront devenus sans objet avec votre départ à la retraite ?
  • Quelles sont les activités que vous souhaitez garder ?
  • Quels sont vos nouveaux projets ?
  • Comment voyez-vous évoluer vos relations sociales, amicales, familiales à l’occasion de votre départ à la retraite ?

Pour vous aider à y réfléchir, vous pouvez utiliser les deux représentations suivantes :

 

Premier dessin

Dessinez votre répartition des différents modes de structuration du temps sous forme d’un « camembert ». Illustration 1

Illustration 1
  1. D’abord un état des lieux : représentez sous forme de « camemberts » une journée de travail typique et une journée libre.
  2. Ensuite représentez votre journée idéale à la retraite.
  3. Comparez ces trois dessins : Le travail prend certainement une place importante dans le premier dessin. Mise à part cela, y a-t-il des similitudes entre les trois cercles ? Lesquelles ? Quelles sont les différences ? Qu’est ce qui est facile à représenter ? Qu’est ce qui est plus difficile ? Que pouvez-vous mettre en œuvre pour faire évoluer votre manière d’occuper votre temps ?

 

Deuxième dessin

Dessinez votre réseau relationnel sous forme de cercles concentriques. Illustration 2

Illustration 2
  1. Dans le cercle 1, au centre, vous et ceux qui vivent au quotidien avec vous : conjoint, enfants, animaux de compagnie, etc.
  2. Cercle 2 : les amis proches ou les membres de la famille, bref les intimes à qui vous pouvez vous confier et que vous appelleriez en cas de crise grave
  3. Cercle 3 : les copains que vous retrouvez avec plaisir, les collègues avec qui vous travaillez régulièrement
  4. Cercle 4 : les connaissances, les membres de la famille plus éloignés que vous ne voyez qu’aux mariages ou aux enterrements, les voisins ou collègues que vous croisez sans échanger de choses très personnelles, les copains de copains, etc.
  5. Dans les cercles 3 et 4, notez les personnes auxquelles vous tenez le plus. Et il n’y a pas de « bon nombre » quel que soit le cercle !
  6. Notez également (en soulignant le nom en rouge par exemple), si les relations avec certaines personnes sont difficiles ponctuellement (crise avec le conjoint ou un enfant adolescent par exemple) ou de façon chronique (patron difficile, collègue antipathique, tante acariâtre, voisin désagréable, etc).
  7. Identifiez aussi les personnes qui sont des appuis fiables, celles avec qui les relations sont agréables.

Enfin, rapprochez ces cercles de relations avec vos « camemberts » de structuration du temps.

Qui pourra vous accompagner dans vos nouvelles activités ? Cherchez dans votre réseau l’occasion de nouvelles rencontres… Voire de nouveaux projets auxquels vous n’auriez pas pensé ou que vous n’auriez pas osé sans cela.

 

Isabelle TREBUCQ

Psychopraticienne – analyse transactionnelle

www.itrebucqpsychotherapie.com

Leave your thought here

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *